20140126_122306En Guadeloupe nous avons gardé cette joie de vivre renforçant les liens familiaux, amicaux, communautaires ce qui est fortement apprécié par les visiteurs, nous avons gardé ce côté chaleureux, tout est prétexte pour passer des moments agréables entre amis, familles, communauté :partage de victuailles, danse traditionnelle gwo ka au bord de l’eau, à la mer , la campagne, la rivière ou simplement à la maison,
Aujourd’hui sur la plage je me suis laissée emporter par la musique
des “Amis de la plage” en dansant le gwo ka avec Évelyne rencontré
sur la plage.

A ces sorties conviviales, les visiteurs sont toujours les bienvenus,
Ils sont étonnés mais ils adorent y participer. Car ils ne connaissent pas la spontanéité de ces types d’accueils. Tout le monde est bienvenu… dans une sortie conviviale. Et c’est la réponse à la question:
Qu’est-ce qui nous rend heureux et en bonne santé tout au long de notre vie ? »
Spontanément, la jeune génération pense à l’argent ou à la célébrité. Selon, le Pr Robert Waldinger, psychiatre américain et professeur à la Harvard Medical School, la science contredit cette idée préconçue. La recette pour vivre longtemps, heureux et en bonne santé, n’est ni dans le portefeuille ni dans la célébrité ou dans un travail acharné, mais dans la qualité des relations que nous avons avec les autres !

Et je pense que le Guadeloupéen en est un bel exemple.

Et paradoxalement la solitude tue

Cette étude d’Harvard va même plus loin en montrant qu’à l’inverse, la solitude est « toxique » et « tue ».

Les personnes qui sont plus isolées qu’elles ne le voudraient se sentent moins heureuses, leur santé décline plus tôt, dès le milieu de la vie. De surcroît, les capacités de leur cerveau déclinent plus vite, et leur durée de vie est plus courte que celles des personnes qui ne sont pas seules.

Cette donnée a une résonance toute particulière si l’on regarde de près la population française. En effet, en 2013 la Fondation de France a publié un rapport sur les solitudes en France  et montre que, depuis 2010, l’isolement relationnel est en progression continue. Selon cette étude, 5 millions de personnes sont seules, soit 12 % des plus de 18 ans.

Les chercheurs de la Fondation de France distinguent l’isolement vécu de l’isolement ressenti. Le rapport précise : « Dans certains cas, c’est moins la fréquence des contacts sociaux que la qualité de la relation qui est cœur du sentiment d’isolement.

C’est la qualité des relations avec les proches qui compte pour être heureux et en bonne santé tout au long de notre vie.

Robert Waldinger met les deux points en avant.

“Robert Waldinger: Qu’est-ce qui fait une vie réussie ? Leçons de la …https://www.ted.com/…/robert_waldinger”

Je vis au quotidien, cette joie de vivre……
Ma routine sport, méditation, danse du bonheur, j’ai la chance d’avoir à mes côtés ma fille, mes garçons bien qu’étant à l’étranger, nous  faisons des visites téléphoniques ou via skype, sorties entre amis, visites familiales.
Côté professionnel, c’est toujours pour moi du pur bonheur de communiquer avec les personnes et cette sensation de les avoir connus depuis, même si c’est la première fois que l’on se voit, ce qui immédiatement met tout le monde à l’aise.

Alors une bonne ouverture d’esprit, un accueil toujours chaleureux et joyeux dès que c’est possible, une belle accolade en laissant de côté les principes rigides de la société sur les relations humaines, le cerveau est en extase….

Et bien évidement notre santé se maintient au beau fixe.

A notre santé!