La cuisine au service du développement personnel

La cuisine est complice de nos émotions.

Après à la conférence d’Emmanuelle Turquet, organisée par  « Vivez Nature ».

image-vivez-nature

La cuisine thérapie selon la conférencière elle est sans recette, sans pression; Je la qualifie la cuisine du cœur de l’amour, car on laisse parler son cœur.

En cuisinant et dressant nos plats toutes nos émotions ressortent, c’est en quelque sorte le baromètre de notre état de santé.

Dernièrement je parlais de manger en pleine conscience selon la formule de Géraldine DESINDES

C’est-à-dire prendre le temps de :

Visualiser avec plaisir ses aliments

D’écouter l’effet que cela nous fait

De sentir les composants de son plat

Détecter les saveurs de chacun des ingrédients de son assiette

Savourer lentement

D’imaginer le parcours de chaque bouchée à l’intérieur de son corps

Ainsi manger en pleine conscience a pour effet de nous procurer du plaisir, de faire une bonne digestion, d’avoir une paix intérieure, d’être serein, calme, et c’est une bonne façon de perdre du poids, car la satiété bien souvent arrive avant même de finir son plat.

Maintenant pour aller plus loin, la préparation de nos repas sera le résultat de notre état d’esprit du moment, elle reflétera exactement notre état émotionnel.

  1. La joie
  2. L’amour
  3. Le bonheur
  4. Le stress
  5. L’énervement
  6. La souffrance

Dans les 3  premiers cas, il y aura beaucoup plus de créativité…. Réussite du repas et les 3 autres cas permettront de détecter le besoin d’aide par une thérapie ou la nécessité de lâcher prise sur une problématique ciblée. Car le repas sera de mauvais goût et catastrophique.

Nous voyons ainsi notre alimentation prendre une autre dimension pour notre santé  c’est époustouflant…! Car notre corps nous parle et c’est à nous de l’écouter pour lui donner la réponse adaptée au maintien de notre bonne santé.

A notre santé!